Un jour elle partira…

MiniMiss termine son année de CP. Elle sait lire, s’essaie à l’écriture, apprend les maths, l’anglais, l’italien, l’histoire. Elle a ses ami(e)s, un amoureux. Elle rêve déjà d’indépendance, me tanne pour avoir son trousseau clefs de la maison, me suggère de la laisser au coin de la rue de l’école.

Si cette première année de primaire est très rassurante quant à son avenir scolaire, il est encore un peu tôt pour se projeter dans l’avenir. Mais je ne peux pas m’empêcher de me demander ce qu’elle fera plus tard. Aura-t-elle toujours cet appétit d’apprendre ? Sera-t-elle littéraire ou matheuse?  Longues études ou pas ?

Quelles que soient ses envies, ses choix et ses aptitudes, j’espère qu’elle aura le goût de l’aventure, du voyage et de la découverte. Partir à l’étranger pour étudier c’est une chance et un vrai plus (dixit la fille qui a traversé l’Atlantique pour ses études – pas à la nage je vous rassure!).

 

Si spontanément, je préférerai la voir partir dans un pays anglophone (rapport à l’apprentissage in-situ de l’indispensable langue anglaise), je ne serais pas contre un voyage dans un pays non anglophone, comme l’Espagne, la Suède, l’Allemagne, l’Italie. L’Italie, justement, a l’avantage d’être pas trop loin de la maison (rassurant pour nous comme pour elle). Turin, par exemple, pourrait être un choix intéressant. Avec 70 000 étudiants, c’est un énorme pôle universitaire. Connu et reconnu surtout dans le domaine de la mode, du design, de la communication, de l’art graphique et bien évidemment de l’industrie automobile, les écoles et universités de Turin proposent un large choix d’études. L’avantage de partir dans un pays Européen, est aussi de pouvoir bénéficier des programmes Erasmus (tape dans tes mains, si toi aussi, tu ne peux pas t’empêcher de penser à L’Auberge Espagnole à la simple évocation de ce nom!). Turin, pour attirer les étudiants, propose des avantages supplémentaires, comme des bourses d’études, des cours d’Italien, de réductions ou des lieux pour étudier et échanger. Et la ville, mise aussi, sur ses animations, ses festivals, ses concerts etc. pour faire de cette ville, une ville où il fait bon d’être étudiant.

Salle-Université de Turin

Quelle que soit la destination, c’est aussi une formidable opportunité de découvrir un autre pays, une autre culture, d’élargir son horizon. Comme le dit le célèbre dicton : Les voyages forment la jeunesse !

J’ai encore quelques années pour me faire à l’idée qu’un jour elle partira … encore quelques années pour l’aider à grandir … quelques années pour qu’elle soit sûre d’elle, qu’elle ose entreprendre … quelques années pour lui faire confiance et la laisser s’épanouir loin de nous (mais pas trop loin quand-même!)

Buzzoole

Lien partenaire

Comments: 3

  1. Sophie Mum 17 mai 2016 at 16 h 50 min Reply

    Ah oui un jour elles partiront ici 5 ans elle me démande les clefs et Comme toi je l’a pousserait à partir à l’étranger pour apprendre

    • Testinaute 17 mai 2016 at 21 h 02 min Reply

      Mais serons-nous assez fortes pour les laisser partir si loin?! Là est la question 😉

  2. maman est occupée 18 mai 2016 at 10 h 43 min Reply

    Parfois, j’aimerais pouvoir me projeter quelques instants dans l’avenir pour voir ce que les loulous vont devenir : je serais très probablement surprise !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :