Expliquer la pénurie d’essence à un enfant de 6 ans

Ce matin, au p’tit déj, alors que tout se passait (étonnamment) bien, je ne sais pas trop comment ni pourquoi, j’ai lancé à MiniMiss, 6 ans, entre deux confiturages de tartine, un : »Tu sais en ce moment il y a des grèves et des blocages dans les raffineries et une pénurie d’essence dans les stations-service! »

pénurie d'essence

Sur le coup, je me disais que c’était une bonne idée qu’elle soit au courant de ce qu’il se passe, que peut-être elle en entendrait parler à l’école, que maintenant qu’elle a 6 ans, qu’elle sait lire, elle est suffisamment grande pour être mise au courant de ce qu’il se passe en France.

Expliquer la pénurie d’essence à son enfant de 6 ans

Oui, mais voilà ; à 6 ans, il lui manque encore quelques connaissances de base. En voyant son regard un peu perdu au-dessus de son bol de céréales, je me suis empressée de lui expliquer que la raffinerie, c’est l’usine où l’on fabrique l’essence pour les voitures, les camions, les trains. J’ai zappé intentionnellement la partie extraction du pétrole, les oléoducs, les tankers, le raffinage etc.

Sur quoi, j’ai eu le droit à un « mais c’est quoi une « grève« ? »

Bah oui, j’aurai dû m’en douter…Je commence donc une tentative d’explication:

« La grève, c’est quand les gens refusent de travailler. Aujourd’hui, il y a des gens qui sont en grève parce qu’ils ne sont pas d’accord avec une loi du gouvernement. Alors ils ne veulent plus travailler, et ils bloquent les dépôts de carburants ou ils manifestent en défilant dans les rues pour demander qu’on change la loi. »

« C’est quoi le gouvernement? »

« Le gouvernement, ce sont les gens qui décident des lois, de ce que l’on a le droit de faire ou de ne pas faire dans le pays. Ils décident par exemple de ce que tu apprends à l’école, des règles à respecter sur la route, du montant des impôts et des taxes à payer. »

Là, j’ai encore senti que je l’avais perdu avec le mot « impôt ». Me voilà reparti dans mes explications : « Tous les gens paient des impôts ou des taxes à l’Etat, et avec cet argent, on peut construire des hôpitaux, des routes, des écoles. »

Avant de la perdre de nouveaux, je reviens à notre sujet de base : la pénurie d’essence.

Je reprends donc : « Si les raffineries ne fabriquent plus d’essence, on ne pourra plus utiliser nos voitures. » À quoi, elle me répond qu’on a qu’à aller à la pompe pour faire le plein. « 

L’horloge tourne, ma patience et ma bonne humeur matinale commence légèrement à s’effriter. « Mais s’il n’y a plus d’essences, les camions ne pourront pas réapprovisionner les cuves des stations essences. Et s’il n’y a plus d’essence, papa ne pourra plus aller à son travail, les magasins ne seront pas livrés. Parce que la bouteille de lait, là sur la table, elle est fabriquée en montagne, tes céréales sont fabriqués dans le Nord, et après ce sont des camions qui livrent le magasin où je les achète. Donc si les camions n’ont pas d’essences, il n’y en aura plus au supermarché chez nous. »

Je la vois réfléchir : « Mais si il n’y a plus d’essence en France, y a qu’à aller en Espagne? » .

Bah oui, la vie est si simple dans la tête d’un enfant de 6 ans!

Et nous, comme d’habitude, on était en retard pour partir (à pied) à l’école!

1 comment

  1. mewrins 26 mai 2016 at 18 h 31 min Reply

    dur dur d’essayer de faire comprendre ce qu’il se passe !
    Nous on prend beaucoup le vélo en ce moment car je leur ai juste dit qu’il n’y avait plus de carburant dans les stations services, donc on ne peut plus faire le plein… mon 6 ans et mon presque 5 ans m’ont dit : OK !
    et on est passé à autres choses lol

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :