Comment bien photographier ses enfants

Petit bilan photo des filles du mois d’octobre : 73 photos sur mon smartphone, 42 sur le smartphone de Monsieur et 235 sur l’appareil photo compact. Là on est sur un petit mois, on peut multiplier par 10 quand ce sont les grandes vacances ou les fêtes. Donc un total d’environ 350 photos, soit une moyenne de 11 par jour. C’est peu, c’est beaucoup? Peu importe en fait. Car dans ces 350 photos combien sont vraiment réussies? Une petite dizaine, allez une vingtaine? Car oui, on prend des photos tout le temps mais on ne prend pas vraiment le temps de bien les prendre.

Je m’en rends compte, quand chaque année, je fais faire un livre photo pour les filles. Il y a toujours un truc qui ne va pas. Surexposées, mal cadrées, un peu floues ou encore avec du bazar derrière, un panneau, une poubelle, un inconnu qui gâchent la photo. Alors oui, mes photos sont un peu le reflet de la vraie vie, mais je préférerai capturer l’intensité du regard de ma fille qu’immortaliser la pile de linge qui attend sagement d’être repassé, là dans le coin de mon salon.

J’ai donc été intéressé par le livre de Stéphanie Leporcq aux Editions Eyrolles :

Je photographie mes enfants

Comment bien photographier ses enfants

Elle y donne des pistes et des conseils pour réaliser des photos amusantes, naturelles et spontanées de nos enfants.

Évidemment avoir un bon appareil photo est important, encore faut-il savoir s’en servir!? Si comme moi, vous n’avez pas de reflex numérique qui shoote plus vite que son ombre, ne vous inquiétez pas, on trouve aussi des conseils pour les propriétaires de compact ou les addicts au smartphone.

Car il n’y a pas que la technique qui fait une belle photo. Il y a aussi la créativité dans l’angle de vue, dans la mise en scène, dans le cadrage. J’ai trouvé des astuces et des idées sympas comme d’utiliser une ardoise pour mettre un message, privilégier les photos au lever ou au coucher du soleil en extérieur, se cacher pour garder le naturel des enfants. Se faire discrète pour capter les moments de complicités entre les filles est même obligatoire, car impossible de prendre une photo des Miss, il y en a toujours une qui ferme les yeux, qui bouge, qui regarde ailleurs, qui tire la langue ou qui se cache.

Même si ce livre ne remplace pas un cours de photographie, il donne des pistes intéressantes pour se mettre vraiment dans la peau d’un photographe, qui pense et construit sa composition.

Et si ce n’est pas fait sur le moment, on peut toujours retoucher sa photo (couleurs, cadrage, luminosité) pour pallier à ses défauts. Le livre donne également quelques pistes sur ce sujet, tout comme comment conserver et/ou imprimer ses photos.

Et vous, comment faites vous pour faire de jolies photos de vos enfants? Des astuces à partager?

 

 Livre reçu en Service presse

Tagged:

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :