Donner le goût de lire et d’écrire à un enfant de CP

En simplifiant un peu, la mission d’un élève de CP est d’apprendre à lire, à écrire et à compter. Et pour ça, il a besoin de s’entraîner, s’entraîner, s’entraîner. L’essentiel des devoirs porte d’ailleurs sur la lecture. Alors depuis le début de l’année et l’entrée en CP de MiniMiss, j’essaie de trouver quelques astuces pour lui donner l’envie de lire et d’écrire sans avoir l’air de lui donner du travail.

Mes astuces pour lui donner le goût de lire et d’écrire

Le rituel de l’histoire du soir

On a commencé très tôt à mettre en place ce rituel. Je crois bien que vers 6 mois déjà on feuilletait déjà les albums en tissu en imitant les animaux. Imagiers, petits contes, livres à toucher, histoires drôles, histoires touchantes, histoires poétiques, petite encyclopédie, revues Nature etc. tout y est passé depuis. Notre stock de livres, pourtant déjà conséquent, n’y suffisant pas, c’est la bibliothèque municipale, très bien fournie en section jeunesse, qui est devenue notre principal fournisseur.

J’ai lu quelque part (je ne sais plus où), que les enfants à qui on lisait des histoires, apprenaient plus vite les bases de la lecture. Ils prennent des automatismes, par exemple de lire de gauche à droite (ce qui semble évident mais qui ne l’est pas pour autant pour un enfant).

Je passe rapidement sur les nombreux avantages de ce rituel comme l’acquisition d’un vocabulaire plus riche, le développement de la curiosité, les échanges et les questionnements que peuvent provoquer une histoire et aussi il faut bien l’avouer une aide au coucher avec un moment de calme bien propice à un endormissement plus rapide.

Si le rituel est bien ancré dans les habitudes de l’enfant, il y a de forte chance qu’il le fasse très naturellement dès qu’il saura lire. En ce moment, j’apprécie vraiment ces instants avec MiniMiss. On lit chacune notre tour une phrase, un paragraphe, on s »attribue les voix des personnages. Parfois, c’est elle qui me lit l’histoire et plus choupi encore, elle en lit à sa petite sœur.

Je pense que même si vous n’aviez pas mis en place ce rituel avant, il n’est jamais trop tard. Pas obligé que ce soit tous les soirs, un ou deux soirs par semaine c’est déjà pas mal.

Bibliothèque envie de lire

Montrer l’exemple

C’est bête, et on n’y pense pas forcément, mais le mimétisme est aussi important. Si vous lisez, il y a de fortes chances que vos enfants en fassent de même. Là où la tâche se complique chez nous, est que l’on lit surtout le soir avant de se coucher à l’heure où les enfants dorment déjà.

Mais même si elle ne nous voit pas souvent lire, elle voit tout de même qu’on ne part jamais en weekend sans un livre dans notre valise, de même à la plage (même si perso je n’ai jamais pu lire plus de 2 lignes tranquille sur ma serviette), elle voit qu’on emprunte des livres à la bibliothèque, qu’on les troc parfois avec nos amis, et elle voit nos bibliothèques qui croulent sous les livres. Les livres font partis de notre quotidien et c’est tout naturellement qu’ils font parti du sien.

 

Des livres à son niveau

Pour ne pas la décourager, je lui ai proposé tout au long de son année de CP des livres adaptés à son niveau. Et en CP, le niveau change rapidement !

Il y a plusieurs collections de livres, spécialement adaptés au CP. J’aime particulièrement la collection « Je suis en CP » et « Je suis en CE1« ed. Flammarion, ainsi que la collection « Tu lis je lis » aux éditions Bayard Jeunesse. Ces collections sont très bien faites, les histoires et les illustrations sympas. Il y en a pleins d’autres, allez faire un tour avec votre enfant chez votre libraire préféré, vous trouverez à coups sûr la collection adaptée aux capacités du moment  et aux goûts de votre enfant.

 

S’échanger des messages

Avec MiniMiss, on s’échange de plus en plus de messages écrits. Des petits mots glissés sous l’oreiller ou laissés sur la table avant de partir à l’école. J’avoue que j’adore ça. Même si elle écrit encore très phonétiquement, c’est toujours un bon exercice de prendre la plume et de s’exprimer sur le papier. Pour le coup, j’ai du me remettre à écrire comme en CP avec de belles lettres rondes, toutes attachées (j’ai eu besoin de réviser un peu, j’avais perdu l’habitude..et je ne parle même pas des majuscules!!).

Cela permet de travailler à la fois la lecture et l’écriture.

On le fait sur papier, mais aussi par mail, quand elle est vacances sans nous, et par téléphone interposé avec l’appli Kid Connect de son DigiGo, avec moi et sa famille (voir ses amies).

 

Correspondre

Correspondre est aussi un bon moyen d’apprécier la lecture et l’écriture. Elle échange et envoie, quand elle en a envie, des lettres ou des cartes postales avec ses mamies qui habitent toutes les deux loin de chez nous. En plus des bénéfices pour l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, cela permet de maintenir le lien avec ses mamies, qu’elle ne voit pas souvent.

MiniMiss a aussi testé « Épopia« , une sorte de jeu de rôle qui se fait par correspondance et qui donc nécessite de lire et d’écrire. Un très bon moyen pour donner le goût de la lecture tout en s’amusant

 

Les carnets et le journal intime

Ma fille adore les petits carnets. Avant elle se contentait d’y dessiner ou gribouiller les pages, maintenant elle y écrit le nom de ses copines et copains, elle se fait des pense-bêtes ou y recopie des listes de mots et des phrases recopiées. Voyant cette passion pour les petits carnets, je lui ai offert un journal intime qui se ferme avec un clé. Elle était ravie. Elle y note ses secrets et interdiction d’y toucher.

journal intime

Tous les moyens sont bons pour l’aider à aimer lire et écrire. Les livres, les messages, le papier, le numérique peu importe…Peu importe aussi le contenu, que votre enfant soit passionné de pompiers, de fée, de dinosaures, de fourmis, de foot, de cuisine…vous trouverez toujours un support avec LE sujet qui l’intéresse.

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :